フランス語学研究
Online ISSN : 2432-0668
Print ISSN : 0286-8601
検索
OR
閲覧
検索
32 巻 , 1 号
選択された号の論文の20件中1~20を表示しています
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
論文
  • 川口 順二
    32 巻 (1998) 1 号 p. 1-14
    公開日: 2017/09/11
    ジャーナル フリー
    La "fonction complétive" des ordinaux, (re)découverte par BENVENISTE, consiste à fournir, après l'expression du nombre du sous-ensemble "n moins 1", après l'énumération des membres autres que le n-ième, ou encore après l'expression du nombre n de la totalité des membres, le terme ultime, le n-ième qui complète et clôt l'ensemble. Nous proposons de voir dans la fonction complétive un agrégat de quatre fonctions : (i) fonction d'introduction d'un nouveau membre (qui se trouve être le n-ième) ; (ii) f. de clôture de l'ensemble par l'énoncé par l'ordinal du nombre total n de ses membres (l'ensemble comporte n membres) ; (iii) f. de désignation de l'ordre (ceci est le n-ième) ; (iv) f. de référence au terme (ce n-ième terme). C'est alors par le jeu des articles défini/indéfini, et la combinatoire de ces fonctions, ainsi que le paramètre sémantico-énonciatif établissant un certain ordre plutôt qu'un autre, que va se déterminer l'interprétation qu'on va tirer d'une configuration ordinale. Il apparaît que la fonction complétive subsiste dans le SN défini mais que celui-ci est également le lieu où se réalise la fonction (iv), notamment avec l'emploi anaphorique. La fonction (i) par contre se retrouve pleinement développée dans le SN indéfini, alors que la fonction (ii) se rencontre dans les deux types de SN. Par ailleurs nous essayons d'analyser l'ordination en termes de mouvement spatial (y compris mouvement fictif) avec un mobile qui se met en rapport un par un avec des objets qu'il ordonne.
    抄録全体を表示
  • 長沼 圭一
    32 巻 (1998) 1 号 p. 15-22
    公開日: 2017/09/11
    ジャーナル フリー

    En français, on rencontre des SN introduits par l'article défini et suivis par "de+dét.+N", du type : la copie du dessin, le fils d'un paysan, le bout d'un crayon, etc. La thèse défendue ici est que dans le cas où dans ces SN définis que nous appellerons "complexes", l'emploi de l'article défini ne s'interprète ni comme anaphorique ni comme déictique et où cet article ne représente pas non plus l'unicité du référent visé, il réfère à quelque chose d'intérieur au monde "linguistique", c'est-à-dire, à l'intension ou au sens lexical du nom. L'emploi intensionnel de l'article défini a déjà été décrit dans MARTIN (1986) et dans FURUKAWA (1986, 1997, à paraitre), mais aucune de ces études ne traite du problème de l'article qui concerne les SN définis complexes. La référence intensionnelle d'un SN défini complexe s'opère en effet dans un domaine délimité par le génitif. Ainsi, dans la copie du dessin par exemple, it s'agit de l'intension de copie dans le domaine constitué par du dessin.

    En français, l'article défini, en position de premier déterminant des SN complexes, apparaît beaucoup plus fréquemment que l'article indéfini. Ce fait n'est pas sans rapport avec la haute fréquence de l'article défini (singulier) dans les noms abstraits. En revanche, en anglais, si l'article défini ne figure que difficilement en position de premier déterminant dans les SN complexes, c'est qu'il a une forte tendance à référer à un objet qui appartient au monde "extensionnel". Enfin, on peut dire que l'emploi intensionnel de l'article défini dans les SN définis complexes est l'une des propriétés remarquables qui séparent le français de l'anglais quant à l'emploi des articles.

    抄録全体を表示
研究ノート
論評
展望
紹介
語法ノート
情報ファイル
新刊紹介
海外報告
シンポジウム報告
例会報告
修士論文目録
海外雑誌論文目録
寄贈論文目録
レジュメ
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
feedback
Top