フランス語学研究
Online ISSN : 2432-0668
Print ISSN : 0286-8601
検索
OR
閲覧
検索
42 巻 , 1 号
選択された号の論文の20件中1~20を表示しています
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
論文
  • 小田 涼
    原稿種別: 本文
    42 巻 (2008) 1 号 p. 1-16
    公開日: 2017/09/08
    ジャーナル フリー
    Une fois introduit dans un discours, un nominal peut être repris dans un contexte postérieur, soit par un défini le N soit par un démonstratif ce N. Mais le choix du déterminant représente une énigme linguistique, d'où la dénomination qui lui a été attribuée de "paradoxe de la reprise immédiate". Dans le présent article, nous essayons d'expliquer la différence entre le N et ce N dans leur emploi anaphorique, en proposant une définition précise des circonstances d'évaluation qui garantissent la reprise par le N. Ces dernières doivent permettre d'enchaîner de façon continue pour que l'utilisation de le N soit adéquate, ce qui n'est pas nécessaire pour ce N. Autrement dit, on reprend des vues du référent de le N avec sa toile de fond et ses accessoires, en long shot, sans déplacer la caméra, alors qu'avec ce N, on reprend le référent, mais au zoom cette fois, sans arrière-plan détaillé.
    抄録全体を表示
  • 東郷 雄二
    原稿種別: 本文
    42 巻 (2008) 1 号 p. 17-30
    公開日: 2017/09/08
    ジャーナル フリー
    Dans le présent article, nous examinons l'hypothèse avancée dans Berthonneau & Kleiber (1983) selon laquelle l'imparfait serait un temps anaphorique méronomique. L'idée que la relation anaphorique doit être reconnue non pas entre deux points temporels mais entre deux situations nous paraît plausible. Cependant, la situation-antécédent de l'imparfait n'est pas, comme Berthonneau & Kleiber le propose, l'événement décrit dans le contexte précédent à l'aide d'un passé simple ou d'un passé composé, mais la situation qui englobe cet événement. D'ailleurs, pour qu'un imparfait soit plausible, le locuteur et l'interlocuteur doivent partager des renseignements sur cette situation-antécédent. Nous croyons, en adoptant la proposition de Lewis (1979), qu'il y a accommodation de présuppositions. Grâce à cette operation, la situation-antécédent est considérée comme partagée.
    抄録全体を表示
  • 守田 貴弘
    原稿種別: 本文
    42 巻 (2008) 1 号 p. 31-44
    公開日: 2017/09/08
    ジャーナル フリー
    L'objectif de cet article est d'étudier la fonction de l'adposition dans l'expression du déplacement spatial en français et en japonais. Ces deux langues sont classées dans une même catégorie typologique appelée la ≪ langue à cadre verbal ≫ (verb-framed language), dans laquelle la trajectoire de déplacement est exprimée par le verbe principal. Cependant, l'adposition de ces deux langues montre une différence systématique quand elle est utilisée avec les verbes de manière. Le présent article montre que la préposition du français participe à l'expression de la trajectoire avec certains types de verbes de manière et constitue la construction à cadre-satellite (satellite-framed), ce qui n'est pas possible pour la postposition du japonais. L'approche statistique de cet article permettra d'élucider l'existence de sous-catégories des verbes de manière en français.
    抄録全体を表示
研究ノート
新刊紹介
特別講演
シンポジウム報告
海外報告
例会報告
フランス語質問箱
海外雑誌論文目録
雑誌論文目録
修士・博士論文目録
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
feedback
Top