フランス語学研究
Online ISSN : 2432-0668
Print ISSN : 0286-8601
検索
OR
閲覧
検索
47 巻 , 1 号
選択された号の論文の13件中1~13を表示しています
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
論文
  • 川上 夏林
    47 巻 (2013) 1 号 p. 1-15
    公開日: 2017/04/26
    ジャーナル オープンアクセス

    Dans cet article, nous allons analyser la construction dative partitive en la comparant avec la construction accusative afin de montrer que le sens d’un verbe exprimant une action physique ne peut pas être étudié seul sans considérer le sens de la construction à laquelle il appartient. Du point de vue cognitif, les deux constructions ne reflètent pas la même compréhension corporelle ; dans la construction dative partitive, c’est la partie du corps qui est focalisée, alors que dans la construction accusative c’est le tout. Ces différentes conceptualisations se reflètent aussi dans le sens des verbes ; tandis qu’un verbe comme casser, dans une construction dative, exprime un fait se rapportant à une partie du corps, un verbe comme blesser, dans la construction accusative, exprime un fait affectant le corps dans sa totalité. Cela nous permettra de voir aussi qu’avec l’abaissement de la transitivité, le sens d’un verbe s’élargit différemment selon le type de construction ; dans la construction accusative le verbe exprime l’état psychologique, dans la construction dative il dénote la sensation.

    抄録全体を表示
  • 津田 洋子
    47 巻 (2013) 1 号 p. 17-32
    公開日: 2017/04/26
    ジャーナル オープンアクセス

    L’objectif de cet article est premièrement de caractériser deux types de phrases événementielles décrivant la perception avec IL Y A et VOILÀ. En analysant le statut cognitif du référent et l’aspect, nous montrons qu’un énoncé événementiel avec IL Y A tel que Papa ! Y a maman qui pleure ! présente une scène toute nouvelle basée sur la perception de l’événement inattendu qui se déroule au moment de la parole, tandis qu’un énoncé événementiel perceptif avec VOILÀ tel que Bon dieu ! Les voilà qui s’amènent ! présente aussi une scène nouvelle mais dans ce cas avec un référent cognitivement actif comme le signale le pronom de la troisième personne. Nous considérons que la présence d’une scène antérieure, qui est indiquée par le statut du référent et le changement d’état, joue un rôle primordial pour distinguer les deux types de phrases événementielles avec IL Y A et VOILÀ. Deuxièmement, nous comparons deux autres types de phrases avec IL Y A qui ont tous les deux une topique implicite engendrée par un état de choses qui exige une explication. A travers l’analyse du statut cognitif du référent, nous observons que la différence des deux types de phrases est due au caractère concret de la situation qui peut activer des modèles cognitifs.

    抄録全体を表示
新刊紹介
フランス語質問箱
談話会・シンポジム報告
国際研究会報告
例会・講演会報告
雑誌論文目録
修士・博士論文目録
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
feedback
Top