Etudes de langue et litterature francaises
Search
OR
Browse
Search
Volume 83
Showing 1-42 articles out of 42 articles from the selected issue
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
Etudes en japonais
  • Akihiro TAKAHARA
    Type: Article
    Volume 83 (2003) Pages 3-13
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    Notre etude a pour objet d'eclairer la structure fondamentale et les buts de la morale de Descartes en tant que regies de conduite. Dans la premiere section, nous ferons la confrontation et comparaison des textes auxquels Descartes explique sa morale pour decouvrir ce qu'il y a de commun a toutes ces explications. Les principaux textes examines sont les trois regies de la lettre a Elisabeth, 4 aout 1645, l'article 148 des Passions de l'ame et les trois maximes de la troisieme partie du Discours de la methode. Cette confrontation et comparaison permettra de constater: -que la morale de Descartes a pour but ≪le contentement ou la satisfaction d'esprit≫. -que la morale de Descartes consiste a nous exhorter a avoir une volonte ferme et constante sur ces deux points: 1) choisir les meilleures actions (surtout par notre propre jugement, quand il s'agit de ≪suivre la vertu)), 2) accomplir ces actions que nous avons choisies. -que c'est pour pouvoir acquerir et posseder le plus de bien que la morale de Descartes vise a executer toutes les meilleures actions. -que la morale de Descartes est fondee sur cette volonte de notre propre bien que nous pouvons appeler Vamour-propre. Dans la seconde section, nous examinerons quelques examples de l'amour-propre que l'on peut decouvrir dans les explications de Descartes sur les mouvements de notre esprit et notre corps. Et dans la troisieme, nous examinerons les propositions de Descartes pour ne pas tomber dans l'egoisme, et constaterons qu'il exalte l'altruisme et qu'il respecte les vertus qui ont deja ete concues par les anciens et ses contemoorains.
    View full abstract
    Download PDF (732K)
  • Keiko SUGIMOTO
    Type: Article
    Volume 83 (2003) Pages 14-23
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    L'Histoire de lapeinture en Italic (1817), oeuvre d'un polemiste qui proposa, en plein essor du neo-classicisme, l'ouvrage de Michel-Ange comme type d'une beaute passionnee et terrible, doit etre lue non seulement dans le cadre du debat artistique mais aussi par rapport aux osuvres romanesques ulterieures. En partant d'un episode releve dans une note du Livre septieme de l'Histoire de la peinture en Italic, nous suivons le fil chronologique pour voir sa variation dans la scene du seminaire a Besancon, dans le Livre premier du Rouge et le Noir (1830). Il s'agit d'un brave ouvrier de Rome qui n'hesite pas a risquer sa vie pour aller illuminer une croix de treize pieds, le soir de la fete, installee au sommet de la coupole de la basilique Saint-Pierre. Sur une echelle moins spectaculaire, le seminariste Julien Sorel s'offre, au jour de la Fete-Dieu, a monter l'echelle en courant et a poser au centre du baldaquin cinq bouquets de plumes. Tous deux font preuve de cette ≪energie ≫ tant louee par Stendhal, qu'il trouve ≪refugiee≫ aujourd'hui dans les classes les plus demunies, a Rome comme en France. Le personnage de Julien semble a cet effet marquer l'entree en scene d'un certain type social sur le sol francais, celui de ≪plebeien revolte≫. Mais si ce meme Julien Sorel se voit attribuer l'≪agilite≫ du mouvement, c'est qu'il incarne a la fois un type social emergeant et un nouveau modele esthetique; Stendhal comptait des 1817 ≪l'air agile de la jeunesse≫ parmi les elements constitutifs de ce qu'il appelle ≪le beau ideal moderne≫, marque principalement par la grace et oppose au ≪beau antique ≫. Or, ce type du beau ne s'exprimerait, selon l'auteur de l'Histoire de lapeinture en Italie, que par l'intermediaire des ≪passions≫, et c'est a ce titre que, avec ces deux qualites reunies, le heros du Rouge doit representer une revolution esthetique a venir- l'arrivee eventuelle du romanticisme-, comme le ferait un Michel-Ange du XIX^e siecle au detriment des modeles archaiques en vigueur. D'ou la nature doublement provocante de cette ≪Chronique du XIX^e siecle≫.
    View full abstract
    Download PDF (827K)
  • Hisaki SAWASAKI
    Type: Article
    Volume 83 (2003) Pages 24-33
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    Dans Madame Bovary de Gustave Flaubert, les protagonistes se tournent sans cesse vers leur passe. Non seulement l'herome Emma, mais aussi son mari Charles, ses amants et d'autres personnages se rappellent souvent leur passe. La memoire constitue l'un des elements importants de la psychologic des personnages, et ces retours en arriere si frequents soulignent la monotonie et la repetition de l'univers clos ou ils vivent. L'etude genetique nous revele comment le romancier conceit ces episodes de memoire, et comment il represente et exploite les effets de la memoire dans son premier grand roman. L'examen des manuscrits de trois episodes concernant la memoire -celui de la premiere soiree ou les Bovary arrivent a Yonville (II-2), celui qui se passe devant le couvent a Rouen (III-6), et enfin, l'episode juste avant l'empoisonnement d'Emma (III-8)- nous donne un bon exemple de la continuite de l'elaboration qui recouvre quelques annees du travail et quelques centaines de pages de la version publiee, nous fait entrevoir la memoire de l'ecriture chez le romancier. Le mot ≪tableau≫ recele dans les ebauches de ces trois episodes nous amene a reflechir a la relation entre la memoire et l'ecriture chez Flaubert. Ce dernier utilise souvent ce terme dans ses scenarios, ainsi que dans sa Correspondance quand il parle de son esthetique romanesque. Il voit ses oeuvres a ecrire sous la forme de ≪tableaux≫, et ses personnages voient leur vie passee racontee dans le roman en ≪tableaux≫, de la meme maniere que leur auteur a confu leur histoire. Flaubert inscrit done dans Madame Bovary une figure du romancier en train de composer.
    View full abstract
    Download PDF (688K)
  • Naomi INOUE
    Type: Article
    Volume 83 (2003) Pages 34-45
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    L'eglise de Combray, dans La Recherche, possede deux tapisseries du ≪Couronnement d'Esther≫, scene tiree de l'Ancien Testament. Proust se limite presque exclusivement a l'evocation d'Esther, heroine du Livre d'Esther, vetue de jaune, et a l'evocation d'arbres dores. Esther et les arbres se ramifient, devenant separement un leitmotiv important de l'oeuvre. Pourquoi Proust ne figure-t-il presque qu'Esther et les arbres? Dans la peinture ≪Esther et Assuerus≫ chez Proust, et dans la tapisserie du Coronnement d'Esther referee par l'ecrivain, est representee la scene celebre ou Assuerus tend son sceptre d'or a Esther. Il n'y a d'arbres qu'a l'arriere-plan. Si Proust a tenu compte de ces ceuvres, il a developpe sa vision propre. Proust a fait dans une lettre un dessin d'Esther, en decalquant la ≪Concordia≫, l'une des beatitudes que reproduisait une oeuvre d'Emile Male. Esther de ce dessin porte un sceptre, se rattachant a l'arbre comme symbole. Et il s'agit aussi de la ≪Concordia≫. Comme le montre un manuscrit, Proust symbolise, par Esther, la concorde entre le judaisme et le christianisme. Et on trouve dans une note de la Bible qu'un autre nom d'Esther, Hadassa, signifie en hebreu myrte. Proust represente le vrai nom d'Esther par des arbres. En outre, dans un carnet et des manuscrits, on trouve une reference du ≪myrte de Virgile≫. Le myrte, dans l'Eneide, est un attribut de Venus, la mere d'Enee conduisant son fils vers une nouvelle terre. Enfin, rappelons l'identite de couleur entre le rameau d'or de l'Eneide, et les arbres dores des tapisseries. Proust jalonne son roman, en figurant le vrai nom d'Esther par des arbres correles avec ceux de l'Eneide, pour mener a bonne fin sa propre tentative ardue.
    View full abstract
    Download PDF (1173K)
  • Ko IWATSU
    Type: Article
    Volume 83 (2003) Pages 46-55
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    Le roman epistolaire traditionnel est un roman realiste. II a une valeur documentaire, et celui qui fait le montage, l'≪editeur≫, est omnipresent. Ce realisme reflete la transition qui se produisit, au XVIII^e siecle, du croyable au vraisemblable. La verite est attachee par l'etablissement d'un ordre chronologique et par les signatures des personnages. Les lettres et telegrammes qui apparaissent dans Albertine disparue font preuve par centre d'un desespoir de la communication. On peut relever trois types de fonctionnement temporel de ces lettres. 1) Le retard. La communication ecrite est une communication differee. Ne pouvant pas partager le meme espace-temps que le destinateur, le destinataire lit la lettre en l'absence de son auteur. Le decalage trouve son expression dans l'attente et l'inquietude, sentiments qui regnent dans toute l'oeuvre proustienne. 2) L'incertitude de l'ordre chronologique. Les lettres n'arrivent pas forcement dans l'ordre de l'ecriture. Elles peuvent meme arriver apres la mort du destinateur. Il se peut egalement que le courrier n'arrive pas ou soit adresse a un mauvais destinataire. Cette communication brouillee ou perturbee renvoie a la fragilite du monde ≪objectif≫. 3) Le temps qui aurait pu etre, ou le temps au conditionnel passe. Si le retard et le desordre chronoligique ont lieu sur le plan du ≪recit≫, la relecture des lettres appartient au plan du ≪discours≫. On peut relive une lettre et en degager un nouveau sens, une nouvelle interpretation. L'envoi d'une lettre aussi constitue par lui-meme un message sur le plan performatif. Ces deux sortes de message incitent a parler du monde a l'irreel du passe qui est le monde des possibles. Albertine disparue est le roman de la jalousie et du mensonge que dechaine l'homosexualite probable d'Albertine morte. La lecture des lettres devient alors une metaphore de l'amour. Tant que le narrateur continue sa quete interpretative, elle confirme son attachement a l'etre perdu. Mais l'interpretation ne mene pas a la verite, car ≪on devine en lisant, on cree.≫ Proust rejete ainsi le vraisemblable romanesque epistolaire non pour lui substituer de nouveau le croyable, comme avant le XVIII^e siecle, mais pour faire de la lecture une sorte de creation infinie.
    View full abstract
    Download PDF (734K)
  • Yoji ITO
    Type: Article
    Volume 83 (2003) Pages 56-65
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    Les nombreuses lettres d'amour ecrites de 1914 a 1916 par Guillaume Apollinaire, a Lou puis a Madeleine, presentent un interet non seulement documentaire, mais aussi litteraire. Notre propos est d'etudier la poetique de ces lettres. La presence de poemes epistolaires ainsi que le projet de publier des lettres definissent en premier lieu la litterarite des lettres a Lou et a Madeleine. Les nombreux poemes epistolaires qui leur ont ete envoyes ne peuvent etre reduits a une simple ebauche des poemes publics; ils possedent un univers poetique specifique. Par ailleurs, Apollinaire a tente de realiser un roman intitule Ombre de mon amour... a partir des lettres envoyees a Lou. Mais ses lettres d'amour presentent aussi un interet litteraire en elles-memes. Dans son discours amoureux, Apollinaire adopte souvent un ton poetique pour seduire sa bien-aimee. Il fait d'elle une muse, une deesse, qui lui inspire l'ecriture de ces lettres. En deployant librement son imagination, il semble rechercher raccomplissement de l'amour dans un espace poetique. Enfin, les lettres a Lou et a Madeleine comportent non seulement des passages lyriques, mais aussi de nombreux passages ≪bavards≫. Le poete accorde une grande importance a son ≪bavardage≫ epistolaire, ou transparaissent les traces directes de sa vie. Ce ≪bavardage≫ est lie a une poesie particuliere de la lettre d'amour. La poesie est ainsi presente dans l'mtegralite des lettres a Lou et a Madeleine; ces lettres constituent finalement l'activite poetique principale d'Apollinaire pendant la guerre.
    View full abstract
    Download PDF (768K)
  • Mika ENDO
    Type: Article
    Volume 83 (2003) Pages 66-76
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    Citadelle, texte narre par un roi sur la reconstruction de son empire, est une oeuvre posthume inachevee d'Antoine de Saint-Exupery. Ecrite en grande partie pendant la guerre, elle est constitute de dacty-lographies et de manuscrits, et Ton considere parfois que son etat acheve aurait du etre bien plus ordonne et limpide. Mais est-ce vraiment ce que l'auteur visait? Certes, lorsqu'on explique que le texte manque d'elaboration et serait encore a condenser, nous en voyons les deux caracteristiques principales: la repetition et la discordance. L'auteur supposait luimeme une dizaine d'annees pour la mise au point. Mais, il declarait aussi l'impossibilite d'achever son oeuvre. Il est remarquable que certains themes fictionnels concernent justement la notion d'imperfection: le narrateur pretend que la perfection de l'acte de l'homme est differee jusqu'a la mort; il excuse aussi l'incom-pletude de sa propre narration. Ces themes et les passages materiellement imparfaits renforcent ensemble le mouvement vers l'inachevement meme dans la genese du texte. L'auteur ne semble pas viser l'ordre ou la clarte. Il faut aussi noter que le narrateur, que l'on croit toujours dialoguant et monologuant, se laisse entrevoir en train d'ecrire lui-meme le texte. Les mentions de son acte d'ecriture engendrent des reflexions entre le narrateur et l'auteur, et entre leurs textes respectifs, mettant en valeur le processus meme de developpement du texte. De plus, anticipant sa mort, le narrateur admet par avance l'achevement du texte qu'il va laisser. Ainsi, cette histoire d'ecriture tortueuse du roi, dans son mouvement ambivalent d'acheve inacheve, permet a l'auteur d'envisager sa propre disparition (l'achevement de sa vie inachevee).
    View full abstract
    Download PDF (811K)
  • Bunta OZAKI
    Type: Article
    Volume 83 (2003) Pages 77-89
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    L'ecrivain martiniquais Aime Cesaire publia en 1963, aux editions Presence Africaine, sa piece intitulee ≪La Tragedie du Roi Christophe≫. Elle a pour cadre la societe hai'tienne, apres la revolution qui avait eclate dans l'ile. Le roi negre Henry Christophe y est confronte aux difficultes de l'etablissement de nouvelles bases sociales dans un pays qui vient de se liberer du colonialisme europeen. Il doit y faire face tant a des problemes sociaux et politiques qu'a la quasi-impossibilite d'y eriger une conscience nationale. Le titre de ≪Tragedie≫ que Cesaire donne a sa piece exprime done les ecueils de cette construction d'une nation apres la conquete revolutionnaire de son independance. Comme le desordre regnait dans la jeune nation haitienne, Christophe voulut la consolider en lui donnant la forme d'un Etat. C'est pourquoi il tanta de batir un royaume, a ses yeux le seul regime susceptible de doter Haiti de valeurs autonomes. L'edification de la citadelle La Ferriere fut l'ultime symbole de son entreprise. Christophe, cependant, par exces d'idealisme, avait trop exige de son peuple, et son gouvernement s'etait mue en une tyrannic, creusant un profond fosse entre la conscience du roi et celle de sa nation. La philosophic christophienne, valable dans l'ideal, se revele inoperante au niveau de la societe reelle. Aime Cesaire avertit ainsi ses lecteurs que la est le piege tragique ou risquent de tomber les leaders noirs des jeunes nations. On peut done voir dans l'echec du roi Christophe un enseignement qui leur est destine. La signification politico-sociale de cette oeuvre et sa valeur esthetique et litteraire apparaissent en definitive d'egale importance.
    View full abstract
    Download PDF (970K)
  • Keiichi NAGANUMA
    Type: Article
    Volume 83 (2003) Pages 90-100
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    Quand le motfemme apparait sans determinant en position attributive dans une phrase copulative, il y a au moins deux interpretations possibles : dans l'une, il s'agit de la feminite, et dans l'autre, il s'agit simplement du sexe feminin. Selon Riegel (1985), il y a de meme deux interpretations possibles a propos des noms de profession sans determinant en position attributive dans une phrase copulative : l'enonce Pierre estprofesseur s'interprete soit comme Pierre est professoral, soit comme Pierre enseigne. Le choix de l'une ou l'autre interpretation ne depend pas, comme le signale Riegel, du degre de l'adjectivation, totale ou partielle, du nomprofesseur, mais du fait qu'il decrit une ≪qualite≫ ou un ≪role≫ : il s'agit de la qualite de professeur dans la premiere interpretation, et du role de professeur dans la seconde. On peut done parler, dans le premier cas, de ≪fonction de description de qualite≫, et dans le second, de ≪fonction de description de role≫. Pour que la fonction de description de role soit possible, il faut operer des distinctions socio-culturelles : l'enonce je suisfemme presuppose l'intention de distinguer socio-culturellement la classe des femmes de celle des hommes, tandis que ce n'est pas forcement le cas dans l'enonce je suis une femme, qui exprime ce qu'est la locutrice au point de vue biologique, et non socio-culturel. Les syntagmes nominaux a fonction de description de role apparaissent sans determinant parce qu'ils sont a l'origine des etiquettes, qui referent sans determinant a des classes. Lorsqu'elles sont utilisees metalinguistiquement comme attributs du sujet humain, ces etiquettes, ne referant plus aux classes, ne jouent que le role de denominations de celles-ci, et entrainent par defaut l'interpretation de la categorisation.
    View full abstract
    Download PDF (711K)
Resumes en francais
Resumes
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
feedback
Top