日仏社会学会年報
Online ISSN : 2424-242X
Print ISSN : 1343-7313
ISSN-L : 1343-7313
最新号
選択された号の論文の12件中1~12を表示しています
論文
  • 荻野 昌弘
    2016 年 27 巻 p. 77-83
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー

    Cet article consiste à donner un aperçu sur la possibilité sous-jacente de la pensée de Pierre-Joseph Proudhon en passant en revue trois auteurs qui ont lui accordé de l’importance de premier ordre dans la formation de la pensée sociologique. En effet Proudhon fut précurseur de la sociologie quoi qu’aujourd’hui, sa contribution à la sociologie soit presque complètement laissée du côté. Sa sociologie doit être reconsidérée afin de sortir de l’impasse que connaît cette discipline dans la mesure où l’idée de société conçue par Durkheim comme repliée sur elle-même n’arrive pas à tenir compte du processus de globalisation actuelle. En revanche, la sociologie de Proudhon permettrait de mieux comprendre la multiplication des échanges et de la mobilité qui surgit dans le monde actuel.

  • 金山 準
    2016 年 27 巻 p. 63-75
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー
  • 佐藤 典子
    2016 年 27 巻 p. 149-153
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー
  • 三浦 直子
    2016 年 27 巻 p. 129-148
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー

    Dans cet article, j’analyse la méthode de sociologie de Pierre Bourdieu, notamment sa notion de habitus, qui etait sous l’influence directe des recherches dans le domaine de l’histoire de l’art. Bourdieu a traduit en français l’"Architecture gothique et pensée scholatique" de Erwin Panofsky, et y a attaché une longue postface; l’ensemble a été pubilé en 1967. Dans la postface, lorsque Bourdieu a essayé de développer sa propre notion de l’habitus, il a emprunté de nombreuses idées de Robert Marichal, un de ces chercheurs en histoire d’art. Basé sur des documents historiques détaillés, celui-ci avait décrit dans son ouvrage que l’architecture gothique et l’écriture gothique, l’architecture des cathédrales médiévales et le style de l’écriture gothique, avaient tous deux leurs origines dans le goût collectif de l’ époque qui reflète la pensée scolastique. Par ailleurs Marichal avait utilisé le mot «habitus» pour la notion du «mental habit» chez Panofsky, pour souligner l’importance de la caractéristique physique de chaque période dans de differentes sphères culturelles. En effet, Bourdieu a été fortement influencé par l’étude de ce dernier en histoire d’art. Il a trouvé important pour sa méthodologie en sociologie de saisir un ensemble de productions dans la société et de localizer chaqu’une d’elles dans l’ensemble sociale, comme faisaient Panofsky en analysant la génération de la structure architecturale. Selon Panofsky, c’est la société de collaboration des gens de plusieurs métiers qui fait une période dintincte dans l’histoire d’art. Cette vision a beaucoup influencé la théorie de la sociologie de Bourdieu, qui met en valeur de la role de la classe sociale; c’est l’habitus que les gens ont maîtrisé pendant longtemps dans les pratiques sociales qui distingue aussi la société sur un axe de l’espace.

  • 山本 由美子
    2016 年 27 巻 p. 85-105
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー

    Cet article a pour but de cerner l’idée de condition infantile en France en s’appuyant, dans le même temps qu’il les examine, sur les relations entre l’enfant à naître, la médecine, l’éthique et la société. Dans cette démarche, nous nous référons aux termes « fœtus tumoral » et «arrangement » utilisés par le sociologue L. Boltanski. Nous nous intéressons d’abord au concept traditionnel de « l'enfant sans vie » en France, et nous en retraçons l’évolution de l'époque moderne à nos jours. Ensuite, nous étudions la question du rapport de l'enfant mort-né par acte médical et des biotechnologies. Avec la médicalisation de l’engendrement, nous remarquons qu'il y a une série de système d'élimination de l'enfant à naître. De plus, nous essayons de mettre en lumière le regard sur la naissance et la manière de penser le bien-être social tels que l'État ou la société française les conçoivent aujourd'hui. Pour conclure, nous discutons deux questions à propos du diagnostic prénatal de trisomie fœtale. Le premier point concerne le fait que la classification du fœtus en tant qu’« arrangement » est toujours une représentation linguistique dépendant du médecin. Le second pointe le fait que l’engendrement aujourd'hui fait l'objet d'évaluations publiques, mais que les résultats de celles-ci sont toujours imposés à la femme comme individu.

  • 赤羽 悠
    2016 年 27 巻 p. 107-128
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー

    Bien que la société moderne soit souvent définie par ses principes démocratiques, liberté et égalité, ces mêmes principes ne constituent pas nécessairement la réalité de cette société. Ainsi nous sommes amenés à nous demander ce qu’est réellement la société moderne démocratique. Louis Dumont répond à cette question en adoptant un point de vue anthropologique qui lui est propre. Tout en soulignant les particularités de l’idéologie individualiste de la société moderne, il met à jour la tension propre qui l’habite et qui provient de l’écart entre son idéologie et la réalité sociale holiste. Les arguments de Dumont ont en cela de particulier qu’ils se fondent sur l’existence nécessaire de la hiérarchie en tant que fait anthropologique. Loin de prétendre que la hiérarchie doit être introduite dans la société moderne démocratique, Dumont démontre qu’elle y existe toujours et déjà en tant que valeur dans la mesure où l’homme est un être jugeant et agissant. La société démocratique est redéfinie, dans cette perspective, comme une société où la hiérarchie, tout en étant refoulée par la représentation individualiste, entre nécessairement dans le domaine de la représentation. Dès lors, la question de la société démocratique ne consiste plus simplement à rendre réels les principes de liberté et d’égalité, mais à articuler une forme de hiérarchie proprement démocratique et irréductible qui ne saurait être réduite à la hiérarchie prémoderne, impossible à retrouver, pas plus qu’à la hiérarchie pathologique, dont nous pouvons donner ici en exemple le racisme aux États-Unis. En d’autres termes, il s’agit de remettre en question le sens du « tout », ou de l’autorité sociale, qui se déploie dans une dynamique propre à la société démocratique. En fin de compte les arguments de Dumont, qui part de la nécessité de hiérarchie, mettent en lumière l’essentialité de cette question dans notre société.

  • 長谷川 秀樹
    2016 年 27 巻 p. 1-2
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー
  • 長谷川 秀樹
    2016 年 27 巻 p. 43-58
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー

    A partir de la dernière moitié des années 2000, quelques communes urbaines en France expérimentent la politique dite « les temps de la ville ». A l’origine, cette politique a été démarrée dans quelques villes en Italie depuis les années 1990 par les mouvements féministes ou les initiatives de maires féminins ou de conseillères. En France on peut considérer quelques décalages ou inégalités hommes-femmes sur les temps libres ou du ménage après les 35 heures /semaine du travail (la politique RTT). D’abord, quelques villes tel que Rennes ont créé le bureaux de temps dans la mairie et arrangent les heures de travaill de la fonction publique où surtout les femmes dans quelques sections ont dû travailler à temps partiel ou dans les heures atypiques. Ensuite les heures d’ouverture des établissements ou des institutions pour les enfants, par exemple, crèches, centres de loisir et associations pour la galederie, sont diversifiées selon la demande des surtout femmes travaillant avec des enfants. Puis, les grandes villes comme Paris ont fait des enquêtes sur la frequentation par heure, jour et catégorie d’usagers vers l’établissement publique, par example bibliothèque, parc et piscine par la méthode chronotopique et après selon les données chronotopiques la ville élabore le plan d’urbanisation au point de vue d’espace temporelle. « La conciergerie du quartier » est un des résultats de la politique des temps de la ville.

  • 彦江 智弘
    2016 年 27 巻 p. 23-42
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー

    Nous tentons de proposer dans cet article une lecture de Paris en tant que le roman du « social » touchant la question du logement social de la fin du siècle. La rédaction du cycle des Trois Villes correspond à l’époque marquée par l’Affaire Dreyfus : Lourdes, le premier volet de la trilogie, fut publié l’année même de la condamnation du capitaine Dreyfus ; le troisième, Paris, ne sortit en librairie que deux mois après « J’accuse » en 1889. Or, dans ce cycle, « le social » occupe une place aussi importante, sinon plus, que le politique ou l’idéologique. Si Paris peut être considéré comme roman du « social », ce n’est pas tant parce que Zola a mis divers aspects du problème social dans le texte ; c’est ce qu’il fait dès le début de Rougon-Macquart. Ce qui est remarquable dans Les Trois Villes, surtout dans Paris, c’est le fait que le héros en cherche délibérément la solution. En effet, ce personnage a foi tour à tour en le catholicisme social et le progrès de la science libératrice de l’humanité. Par ailleurs, ce texte, dont le titre porte le nom de la capitale, peut être aussi considéré un roman de l’urbain. Mais comment peut-on définir l’urbain de cette fin du siècle ? Il s’agit d’une époque qui, au premier abord, prolongea les travaux du baron Haussmann. Pourtant cette époque pourrait être défini comme post-Hausmann. Car les dernières décennies du XIXe siècle ont vu diverses tentatives du logement social pour l’inclusion sociale des pauvres rejetés du centre de la ville par la transformation de Paris sous le Second Empire. Dans une telle perspective, nous examinons la maison où le héros s’installe finalement, en tenant compte du développement du logement social dans la seconde moitié du XIXe siècle.

  • 北垣 徹
    2016 年 27 巻 p. 59-61
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー
  • 北垣 徹
    2016 年 27 巻 p. 155-162
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー
  • 鈴木 美奈子
    2016 年 27 巻 p. 3-22
    発行日: 2016/11/30
    公開日: 2018/01/31
    ジャーナル フリー

    Cet article vise à explorer le phénomène de l’engagement politique des Français d’origine asiatique à travers les élections municipales de 2014 sous l’impact de la politique de la diversité. La politique de la diversité s’est développée au milieu des années 2000, qui est à l’origine la politique de la lutte contre la discrimination. C’est dans ce courant politique que les élus ou les candidats d’origine asiatique se sont apparus dans le champ politique en 2014. En se focalisant des communes où il existe la concentration massive des Asiatiques, nous examinons les caractéristiques des ceux qui étaient candidatés pour le maire et pour les listes électorales et des électeurs d’origine asiatique. L’analyse sur l’enquête de terrain montre les spécificités de leur choix politique, de la démarche et de leur représentativité politique.

feedback
Top