日本學士院紀要
Online ISSN : 2424-1903
Print ISSN : 0388-0036
ISSN-L : 0388-0036
論文
清宮憲法と宮沢憲法
──日本憲法学における私の二師──
樋口 陽一
著者情報
ジャーナル フリー

2021 年 75 巻 2 号 p. 103-120

詳細
抄録

Propos introductif
 KIYOMIYA (1898-1989) et MIYAZAWA (1899-1976), les deux disciples représentatifs de MINOBE Tatsukichi (1873-1948), fondateur de la doctrine de constitutionnalisme au Japon
I. Dans le année 1920-30 : théories critiques chez Kiyomiya et Miyazawa inspirées, l'un et l'autre, par la théorie pure du droit de Hans Kelsen
   1. Ce que signifie la théorie pure du droit : «Reine Rechtslehre ist keine Rechtslehre» ? S'agit-il d'une «rechtsleere Rechtslehre» ?
  2. Analyse d'interrogation par Kiyomiya ainsi que par Miyazawa à l'encontre des doctrines qui leur précédaient : les deux articles, parus dans les Mélanges offerts en l'honneur de Minobe (1934), l'un par Kiyomiya sur la possibilité logique de «lex posterior non derogat priori» et l'autre par Miyazawa sur le caractère fictif et idéologique de la notion de «représentation nationale».
  3. Suite et développement : die «Grundnorm» non plus comme «vorausgesetzte », mais en tant que droit positif pour Kiyomiya, et le cours inaugural de Miyazawa comme successeur de la chaire de Minobe où il s'identifie, en invoquant Auguste Comte, à la troisième et dernière phase du développement du savoir.
  4. Affaire de la doctrine de l'Empreur organe de l'Etat et prise de position de Miyazawa pour la défense de la liberté académique, tout en distinguant la doctrine préscriptive d'avec la théorie descriptive.
(View PDF for the rest of the abstract.)

著者関連情報
© 2021 日本学士院
前の記事
feedback
Top