Etudes de langue et litterature francaises
Online ISSN : 2432-3152
Print ISSN : 0425-4929
Search
OR
Browse
Search
Volume 87
Showing 1-27 articles out of 27 articles from the selected issue
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
Etudes en francais
Etudes en japonais
  • Gengo ITO
    Type: Article
    Volume 87 (2005) Pages 131-146
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    On s'est de plus en plus persuade, depuis les annees 1970, que l'etude de l'oeuvre dite neo-latine des auteurs de la Renaissance est indispensable dans le cadre des recherches approfondies concernant la litterature de l'epoque. Ceci est d'autant plus vrai pour les poetes de la Pleiade, que certains d'entre eux, notamment Joachim Du Bellay, Remy Belleau et Jean-Antoine de Baif, souhaitaient s'imposer non seulementn comme poetes francais, mais aussi comme poetes latins, parfois en contradiction avec leurs manifestations litteraires pour ≪la defense≫ et ≪l'illustration≫ de la langue francaise. Le present article se propose d'analyser certains poemes latins de Jean-Antoine de Baif dans le Carminum Ianii Antonii Baifi Liber I (1577) sous trois angles principaux. D'abord, on observe, dans son choix des modele ainsi qu'a travers les details de sa methode d'imitation et de variation en latin, son engouement stylistique, particulierement sa passion pour l'esthetique de l'epigramme grecque, qui se trouve bien plu sclairement manifestee dans son oeuvre latine que dans ses poemes francais. En second lieu, on troue, dans certains de ses poemes latins, sa theorie et son projet poetiques sous une forme differente voire parfois opposee a ce qui est exprime dans ses oeuvres en francais. Ceci nous permet de comprendre plus precisement son idee de la langue et de la creation poetique en generale. Enfin, on trouve aussi des renseignements importants sur les situations personnelles du poete dans ses poemes latins, malgre le reseau complexe forme par l'intertexualite. L'etude de la poesie neo-latine est relativement recente et il reste encore beaucoup de possibilites a exploiter. Des recherches plus approphondies dans ce domaine approteront certainement des elements precieux, non seulement pour comprendre les activites litteraires latines de l'epoque, mais aussi pour eclaircir certains aspects negliges ou inapprecus dans les poemes francais, ce qui nous permettra de mieux saisir le mecanisme de creation chez les poetes bilingues latin-francais de la Renaissance.
    View full abstract
    Download PDF (958K)
  • Atsushi YAMAZAKI
    Type: Article
    Volume 87 (2005) Pages 147-163
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    Le magnetisme figure parmi les innombrables savoirs abordes par Bouvard et Pecuchet. L'immense dossier documentaire constitue par Flaubert pour son dernier roman inacheve contient tout un ensemble de notes de lecture relatives a cette discipline : une trentaine de pages manuscrites sur une quinzaine d'ouvrages. Or ce corpus flaubertien du magnetisme, ou la conception du recit avance en parallele avec le travail de recherche, est peu exploite jusqu'a present. Le premier objectif de cette etude est donc d'en etudier les materiaux en les replacant dans leur contexte specifique. L'analyse de ce corpus nous conduira egalement a redefinir l'episode du magnetisme. On s'accordait a le definir comme un montage hautement arbitraire de discours et de faits du magnetisme, sans coherence historique ni portee epistemologique. Mais a la lumiere du travail documentaire de Flaubert, l'episode apparait comme la mise en recit tres subtile d'un debat scientifique entre magnetisme et medecine officielle. Notre deuxieme objectif consiste donc a restituer a la fiction flaubertienne son enjeu et sa portee epistemologiques. La critique formulee par le medecin Vaucorbeil a l'egard du magnetisme tel qu'il est pratique par B ouvard et Pecuchet renvoie au contexte historique de la reception de l'hypnotisme par l'institution medicale aux alentours des annees 1860. Flaubert l'a elaboree notamment a partir de deux ouvrages s'inscrivant dans ce contexte : Histoire du merveilleux dans les temps modrenes de Louis Figuier et Le Sommeil et les Reves de Alfred Maury. Le discours de Vaucorbeil dicte par l'hypnotisme bourne autour de quelques questions psychopathologiques : suggestion, hallucination, reve, automatisme, monomanie. Notre troisieme objectif est de rendre compte de l'articulation de ces questions dans la denonciation du magnetisme par Vaucorbeil. Ces trois objectifs doivent nous conduire a elucider la poetique flaubertienne de l'exposition telle qu'elle est formulee des 1853 : ≪Cela nous semble fort enfantin que de declamer contre les sorcirers ou la baguette divinatoire. L'absurde ne nous choque pas du tout ; nous voulons seulement qu'on l'expose≫.
    View full abstract
    Download PDF (1168K)
  • Yuko MATSUMURA
    Type: Article
    Volume 87 (2005) Pages 164-176
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    L'influence de Banville sur Mallarme, injustement peu etudiee jusqu'a present, devient definitive dans la ≪Symphonie litteraire≫ ecrite en 1864. Ce poeme en prose se compose de trois chapitres consacres tour a tour a Gautier, Baudelaire et Banville, et lies entere eux par une relation dialectique. Il y est traite du probleme de la divergence entre l'Ideal et la Realite, ou de l'antinomie entre l'Ideal et l'ecriture. Ni Gautier representant l'Ideal, ni Baudelaire representant la Realite, ne satisfont Mallarme : s'enfuir vers l'Ideal en negligenant la Realite enleve toute signification a l'ecriture du poete, dong la vie appartient a la Realite, et pour lequel ecrire n'est rein d'autre que de vivre ; d'un autre cote, il ne faut pas recourir a la Realite en trahissant l'Ideal. Banville synthetise ces deux attitudes oppesees : il vise a l'Ideal, tout en reconnaissant l'impossibilite d'y arriver, c'est-a-dire en reconnaissant la Realite. Et Mallarme definit et declare sa position en choisissant l'attitude banvilleinne. L'indluence de Banville ne se limite pas a ce texte ni a cette periode. Mallarme se fait l'heritier d'une constellation d'idees banvillienne : l'antiquite comprenant la modernite, l(union entre la parole et la musique, grace auxquelles pourra s'accomplir la ≪ceremonie triomphale≫. Et cette constellation fournit un cadre a la pensee posterieure de Mallarme. En fait, il revient sur ces idees a plusieurs reprises et notamment dans ≪Richard Wagner. Reverie d'un poete francais≫ ecrit en 1885. On sait bien que Mallarme perd la foi chretienne a l'epoque communement appelee celle de la ≪crise≫. La survivance, apres la ≪crise≫, de cette constellation d'idees concue par Banville dans le seul but d'atteindre a l'Ideal. Dieu, suggere bien la granceur de l'influence de Banville sur Mallarme.
    View full abstract
    Download PDF (955K)
  • Yutaka SHIBUYA
    Type: Article
    Volume 87 (2005) Pages 177-190
    Released: August 11, 2017
    JOURNALS FREE ACCESS
    Ecrivain majeur de l'entre-deux-guerres, Emmanuel Bove (1898-1945), de so vrai nom Bobovnikoff, a ete redecouvert dans les annees 1970, grace aux efforts de quelques indefectibles lecteurs. Reeditee par vagues successives, son oeuvre est aujourd'hui integralement disponible, beneficiant d'un public fervent. Fils d'un emigre juif d'origine russe sans profession ni revenus fixes, et d'une domestique luxembourgeoise, le romancier s'interesse aux destins des marginaux, qu'il evoque qvec une lucidite froide et un humour etonnant. Il s'interroge aussi sur sa propre origine, mettant en scene des personnages inspires de ses parents. C'est ce au'il fait dans La Coalition, roman couronne par le prix Figuiere en 1928, dont un personnage secondaire, Alexandre Aftalin, a pour modele le pere de l'auteur : c'est un jeune homme ne en Europe orientale, qui, mysterieusement aimente par la France, fait une lungue peregrination pour s'installer a Paris. Ce motif est ici dilue dans un roman de trois cents pages, mais Bove en fera bientot le coeur d'une nouvelle egalement intitulee La Coalition et reeditee en 1991 sous le title Aftalion, Alexandre. On y percoit un attachement certain de l'auteur aux souveirs de son pere. Or, ≪meteque≫ selon les categories xenophobes alors largement repandues, Bove cherche le plus souvent a s'assimiler, a n'etre que Francais, si bien que la litterature est pour lui le moyen de conjurer ses souvenirs de famille : il s'agit d'une sorte de tentative d'exorcisme. La nouvelle La Coalition constitue donc une exception a cet egard, eveillant, selon l'expression de Jean Cassou, ≪ce qu'il y a en nous de pous abandonne≫.
    View full abstract
    Download PDF (985K)
Resumes
    • |<
    • <
    • 1
    • >
    • >|
feedback
Top